Le Baccara

Le baccara est un jeu de casino simplissime, tout l’intérêt étant de soumettre au hasard d’une distribution de cartes le gain ou la perte de ses pièces jaunes, allumettes ou billets de Monopoly (ou si l’on préfère, de ses dollars).

Chaque joueur est tour ? tour le banquier. A chaque mise, un des autres joueurs sera le ponte, c’est- ? -dire jouera contre le banquier.

La mise : Le banquier avance sur le tapis une certaine mise (disons, 5 allumettes). Le joueur suivant (? sa droite) décide de suivre en misant la même somme, ou non. S’il ne le fait pas, le joueur suivant peut le faire, etc. Si aucun joueur ne veut miser autant que le banquier, un des joueurs peut choisir de miser la moitié au moins de la somme, les autres pouvant compléter : par exemple, l’un mise 3 allumettes, un autre 2. Dans ce cas, c’est le joueur ayant misé le plus qui sera le ponte (ou en cas de mise égale, celui qui est le plus près du banquier). Dans tous les cas, chaque camp (le camp du banquier et celui des autres joueurs) mise la même somme.

Le but du jeu est d’emporter la mise en totalisant 9 points dans son jeu, ou en s’approchant de ce nombre. Pour cela on additionne les points des cartes de son jeu en ne retenant que les unités. Par exemple, un 8 et un 7 valent ensemble 5 points. Les figures valent 0 point (ou 10, cela revient au même !).

Le jeu : Le banquier distribue une carte au ponte, puis une ? lui-même, puis une seconde carte au ponte, puis ? lui-même. Le ponte consulte son jeu et parle en premier :

- Si le ponte a d’emblée 8 ou 9 points dans son jeu, il l’abat, et le banquier en fait autant.
- S’il a 6 ou 7 points, il garde son jeu en main sans demander de troisième carte.
- S’il a 5 points, il choisit de demander ou non une troisième carte.
- S’il a entre 0 et 4 points, il demande une autre carte.

Le banquier consulte son jeu ? son tour et se conforme aux mêmes règles.

Une fois que le banquier et le ponte servis, les jeux sont abattus et le gagnant est celui qui se rapproche le plus des 9 points. En cas d’égalité, la mise du banquier reste en jeu. Si plusieurs joueurs ont misé contre le banquier, et si le banquier a perdu, chaque joueur gagne l’équivalent de ce qu’il a misé.

Une fois la mise gagnée, le joueur ? droite du banquier devient banquier ? son tour.