Le Nain Jaune

Matériel

Un jeu de 52 cartes, des jetons, un plateau avec cinq cases représentant respectivement : le 10 de carreau, le valet de trèfle, la dame de pique, le roi de coeur et le 7 de carreau = le nain jaune). On trouve ce plateau dans les malettes de jeux de société.

Règles

Au début de la partie, chaque joueur place une mise dans chaque case :

  • Sur le 10 de carreau, chacun mise 1 pion
  • Sur le valet de trèfle, chacun mise 2 pions
  • Sur la dame de pique, chacun mise 3 pions
  • Sur le roi de coeur, chacun mise 4 pions
  • Sur le 7 de carreau (le nain jaune), chacun mise 5 pions

Les 52 cartes sont distribuées également entre les joueurs. Un écart demeure.

  • A 3 joueurs, on distribue 15 cartes par joueur
  • A 4 joueurs, on distribue 12 cartes par joueur
  • A 5 joueurs, on distribue 9 cartes par joueur
  • A 6 joueurs, on distribue 8 cartes par joueur
  • A 7joueurs, on distribue 7 cartes par joueur
  • A 8 joueurs, on distribue 6 cartes par joueur

Chaque joueur à son tour joue successivement plusieurs cartes de son jeu dans l’ordre de hauteur. Par exemple, il peut jouer le 3 de carreau, puis le 4 de pique, puis le 5 de pique, etc. Les cartes jouées forment un paquet faces visibles. L’as vaut pour 1.

Lorsque le joueur ne peut plus continuer (par exemple, il vient de jouer un 6 et ne possède pas de 7), il l’annonce (il dit : « sans 7 ») et le joueur suivant continue selon le même principe. S’il ne le peut pas non plus, c’est encore le suivant, etc. Si aucune joueur ne peut le faire (par exemple, aucun ne possède de 7), la main reste au joueur de départ qui repart à la hauteur de son choix.

De même, lorsqu’un joueur a joué un roi, il repart à la hauteur de son choix.

Lorsqu’un joueur joue l’une des cartes correspondant à une mise (10 de carreau, valet de trèfle, etc.), il emporte cette mise. S’il oublie de le faire, il double la mise.

Lorsqu’un joueur s’est débarrassé de sa dernière carte, les autres joueurs doivent lui donner un nombre de pions équivalent au nombre de points qu’ils ont encore dans leur jeu (une figure vaut 10 points). D’autre part, un joueur qui aurait conservé dans son jeu une des cartes correspondant à une mise doit doubler cette mise.

Si un joueur pose toutes ses cartes à la suite, sans qu’aucun autre n’ait pu jouer, il récupère toutes les mises.

On joue ainsi plusieurs fois jusqu’à ce qu’un joueur n’ait plus de pion.

Il se peut tout à fait que le joueur qui a gagné une partie (qui s’est débarrassé de toutes ces cartes) ne soit pas celui ayant obtenu le plus de pions.