Le Pharaon

Le Pharaon se pratique avec un jeu de cinquante-deux cartes. Il oppose un banquier à des adversaires en nombre illimité (les pontes).

Le banquier délimite deux zones devant lui, l’une à sa droite et l’autre à sa gauche, où les pontes déposent leurs mises. Après avoir mélangé et coupé le jeu, le banquier tire deux cartes qu’il pose, la première à sa droite, la seconde à sa gauche. La carte la plus forte désigne le côté gagnant.

Le banquier paie leurs mises aux pontes qui ont choisi le côté gagnant et ramasse les mises de l’autre côté. S’il tire deux cartes de même valeur, le banquier ramasse toutes les mises.